Comment BIEN jouer à DnD 5e : Le teamwork

Ce que j’aime dans les jeux de rôle est le rôleplay et un bon teamwork, donc, dans cette article, j’aimerais vous présenter mes réflexions et expériances par rapport au teamwork dans DnD.

Position et déplacement

N’oublier jamais que votre position peut aider ou nuire vos alliés et vos ennemis. Pensez comment vous pouvez protéger et permettre le mouvement de vos alliés.

Protéger vos alliés

Vous jouez un personnage capable d’encaisser beaucoup de dommage ou avec un bon CA, alors votre rôle est de protéger les personnages plus faible. Bien sûr, vous pouvez en décider autrement et seulement penser à frapper pour tuer, comme un enfant qui joue à un sport et qui ne veut que briller en faisant des points sans essayer d’optimiser le travail d’équipe pour plus d’efficacité.

Bloquer le chemin pour les ennemis est un classique de la défense de vos alliés dans DnD. Par contre, n’oubliez pas que vous allez donner un bonus de +2 à l’ennemi si vos alliés sont derrière vous à moins qu’il soit possible pour eux de se déplacer pour contourner la couverture que vous créez à l’ennemi ou ignorée pour une raison quelconque.

DnD 5e Teamwork : Déplacement pour permettre les tirs alliés.
Ici, le guerrier se déplace à côté de l’orc pour permettre à ses alliés de tirer sur l’orc sans créer de couverture à ce dernier.

Pour éviter ce problème, pensez à déplacer votre personnage et vous placer dans un angle qui sera suffisant selon le DM pour éviter de créer une couverture pour l’ennemi. J’irai même plus loin avec ceci. Si vous avez plusieurs ennemis devant vous. Alors, voyez-vous comme le chef d’orchestre du champ de bataille en choisissant vos déplacements en fonction des ennemis que vous voulez que vos alliés attaquent. Par contre, soyez prudent pour éviter au maximum les attaques d’opportunité.

DnD 5e Teamwork : Déplacement pour permettre les tirs alliés. de viser l'ennemi le plus dangereux.
Ici, le guerrier crée une couverture seulement au gobelin qui est moins dangereux pour encourager ses alliés à viser l’orc qui est plus dangereux.

Permettre le mouvement de vos alliés

Ici je vais parler d’une situation que je vois trop souvent et qui m’a inspiré cet article. Essayer de réfléchir aux possibilités de déplacement de vos alliés.

Parfois, votre position par rapport à une porte ou une entrée quelconque peut carrément empêcher vos alliés d’entrer dans une pièce pour aller se battre avec vous. Parfois, on m’a donné l’excuse de dire que le personnage est seulement une grosse brute et qu’il ne faisait que faire leur rôleplay. Par contre, n’oubliez pas que malgré tous vos personnages sont des expères du champ de bataille et que ce n’est malgré tout pas une excuse pour nuire au plaisir des autres.

Mouvement à éviter
À éviter
– 1ère action : Le guerrier se met devant la porte et attaque un goblin.
– 2ème action : Un des gobelins avance et attaque le guerrier.
– 3ème action : Le rogue n’a pas accès aux gobelins pour attaquer.
Mouvement à favoriser
À faire
– 1ère action : Le guerrier se met entre les gobelins
– 2ème action : Les gobelins attaquent le guerrier
– 3ème action : Le rogue peut entrer dans la pièce et attaque un gobelin

Également, votre position dans des endroits exigus comme une entrée peut provoquer une attaque d’opportunité contre vos alliés s’il tente de s’engager dans le combat. N’oubliez pas d’anticiper les déplacements des ennemis et de prendre une position qui empêche ce genre de situation.

Mouvement à éviter
À éviter
– 1ère action : Le guerrier se met devant les deux gobelins
– 2ème action : Un troisième gobelins et se met à côté des deux autres gobelins.
– 3ème action : Si le dernier pj veut rejoindre le combat, il aura une attaque d’opportunité contre lui.
DnD 5e Teamwork : Mouvement à favoriser
À faire
– 1ère action : Le guerrier se met entre les trois gobelins
– 2ème action : Les gobelins attaquent le guerrier
– 3ème action : Le dernier pj peut rejoindre le combat sans avoir d’attaque d’opportunité contre lui.

Donnez des avantages aux alliés

Quand je joue à DnD, je vois constamment la même logique dans la façon de jouer des joueurs : optimiser leur action. Pourtant, c’est une erreur contre-productive puisque DnD est un jeu coopératif. Il est compréhensif de ne pas trop discuter de la stratégie entre joueurs pour empêcher le métagaming. Par contre, observez le champ de bataille et l’ordre de l’initiative. Ici, pour la majorité des cas, donnez un avantage dépend surtout des capacités du personnage. Cependant, si vous êtes juste après l’initiative d’un ennemi, il est possible de bousculer (Shoving) ce dernier pour le renverser au sol (Prone). De cette façon, tous vos alliés qui sont directement adjacents à l’ennemi auront un avantage sur leur attaque s’il attaque ce dernier avant qu’il puisse se relever.

On pourrait même aller plus loin en faisant l’action aide (help) pour donner un avantage à un roublard (rogue), s’il y a de forte chance que votre dommage soit grandement inférieur à celui de ce dernier.

Position des ennemis

Également, pensez à la position que les ennemis ont sur le champ de bataille. Positionnez vous pour attirer les ennemis de façon à ce que ces derniers soient regroupés pour optimiser les effets de zone des magiciens. Bien sûr, cette action peut devenir un peu plus compliquer si vous ne voulez pas recevoir d’attaque d’opportunité, mais certaines options pourraient vous le permettre.

Options tactiques

À la création de votre personnage vous pouvez réfléchir également aux options qui pourraient vous permettre d’aider vos alliés.

Exemple : La feat Shild Master est très utile pour donner des avantages en mettant les ennemis à terre ou pour éloigner un ennemi d’un allié en danger. De plus, vous pouvez avoir un niveau de roublard (rogue) pour gagner la feature Expertise attachée à la skill Athletics pour devenir presque imbattable dans cette discipline.

Il y a plusieurs autres posibilités que je ne vais pas énumérer ici.

Conclusion

Pour conclure, je vous dirais seulement de réfléchir un peu à ce que vous pouvez faire pour vos coéquipiers avant de simplement sauter sur le premier adversaire que vous voyez. Penser à ne pas bloquer le chemin de vos alliés, optimiser l’efficacité globale du groupe, et protéger les personnages plus faibles. Mais surtout, ne vous inquiétez pas si vous avec rater une occasion d’aider vos alliés, parfois après plusieurs heures de jeu on peut être fatigué, croyez en mon expérience personnelle.

À voir également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.