D&D5 : Idées pour des meilleures rencontres (Encounters)


1. Les joueurs attaque par surprise

Vos joueurs s’approchent des ennemis et vous leur demandez de lancer un jet de discrétion (Stealth). Le roublard (rogue), le rôdeur (ranger) et le moine (monk) réussissent leur jet, mais le guerrier (fighter) échoue à cause de son armure lourde. Les ennemis les ont repérés et le combat commence et finalement ressemble à tous les autres combats. C’est une situation frustrante pour vos joueurs et j’aimerais vous expliquer mon point de vue à propos de l’embuscade.

Le plus important est que vos joueurs s’amusent et parfois bien connaitre les règles peut vous donner une piste de solution.

Group Checks

Ici, une simple règle officielle, trop souvent oubliée, peut augmenter les chances de vos joueurs de réussir une embuscade. La façon de faire de la majorité des DMs rend l’attaque surprise très rarement réussi, mais la règle du Group Checks (PHB p.175) donne beaucoup plus de chances à vos joueurs.

Cette règle dit que quand les personnages se coordonnent pour faire une même tâche, ils s’aident mutuellement pour augmenter leurs chances. Ce qui se traduit par le fait qu’au moins la moitié des personnages doivent réussir le jet pour avoir une réussite globale du groupe. Dans l’exemple plus haut, le groupe aurait réussi.

Certains DMs diraient probablement que ce n’est pas logique pour une embuscade puisque les personnages ne peuvent pas communiquer normalement, mais l’important est que vos joueurs s’amusent. Et puis, il est assez simple d’expliquer narrativement comment ils se sont entraidés. Donc, vous pouvez seulement utiliser les meilleurs jets de Discrétion (Stealth) pour déterminer les ennemis surpris.

Bonus Action

Les personnages surpris (PHB p.189 Surprise) ne peuvent pas faire de mouvement, de réaction et d’action, ce qui implique le bonus action (PHB p.189 Bonus Action). Par contre, personnellement, dans mes parties j’autorise les bonus actions surtout quand c’est un joueur qui est surpris.

Ma petite règle maison

Quand tous les ennemis sont surpris, j’aime bien ajouter deux petites règles pour ajouter au sentiment d’embuscade et de jeu de cache-cache.

  • Le personnage doit finir son tour en étant à couvert (Cover)
  • Le personnage ne doit pas utiliser d’action, mais il peut utiliser son bonus action

Si l’une de ces conditions n’est pas respectée, le personnage doit faire un nouveau jet de Discrétion (Stealth). Cette petite règle permettra à vos joueurs de se déplacer un peu sur la carte de façon tactique avant d’attaquer.

Par contre, vous pouvez lasser des exceptions selon votre bon jugement. Par exemple, certain sort pour préparer le combat ou de prendre des potions.

Quand vous concevez la carte, n’oubliez pas de mettre les obstacles à 7.50m (25 ft.) pour ne pas trop handicaper vos joueurs. Mais vous pouvez en mettre un à 9m (30 ft.) pour ajouter un petit stress pour les personnages moins rapides, mais n’en abuser pas trop.

Vous pouvez également, si un personnage peut faire un dash en bonus action, mettre une zone qui demande de courir. Cela permettra à certains personnages de briller durant la scène en étant plus mobile et furtif.


2. Attaque surprise durant une interaction sociale

Vous discutez avec le chef des contrebandiers, quand ce dernier décide d’attaquer par surprise un joueur en plein milieu de la conversation qui commençait à devenir plus agressive. Au moment de l’attaque, certains ennemis comme des alliés sont surpris par l’attaque. Mais comment gérer ce genre de situation ?

Dans la vraie vie, c’est le genre de situation la plus fréquante. Par contre, dans la fiction, ce genre de situation est très différente que dans la réalité.

Dans la réalité, quand quelqu’un essaie d’attaquer par surprise durant une conversation, le mieu qu’il peut espérer est d’esquiver le coup. Par contre, dans la fiction il n’est pas rare de voir la victime anticiper l’attaque et de faire une action avant l’attaquant. Le meilleur exemple que je pourrais vous donner est dans les westerns où le cowboy tire avec son pistolet avant celui qui l’attaque.

Comment vous pouvez mettre en jeu ce genre d’attaque surprise

Pour faire ce genre d’attaque, je vous proposerais de faire comme avec une attaque surprise classique, mais avec deux différences significatives.

  • Premièrement : Au lieu d’utiliser la Discrétion [Stealth] contre la Perception passive pour déterminer qui est surpris. Je vous suggèrerais d’utiliser la Tromperie [Deception] contre l’Intuition [Insight] passive pour savoir qui est surpris.
  • Deuxièmement : Même les alliés de l’attaquant peuvent être surpris par le comportement de leur allié. Donc, regarder l’Intuition [Insight] passive des alliés de l’attaquant pour déterminer s’ils sont également surpris.

Exemple :
Trois PJs (personnages joués) tentent de négocier avec le chef des contrebandiers. Ce dernier est accompagné de deux de ses sbires. Le chef tente d’attaquer l’un des PJs, fait un jet de Tromperie [Deception] et obtient 13. Les deux sbires ont une Intuition [Insight] passive de 11, donc ils sont surpris par l’action de leur chef. Par contre, l’un des PJs a une Intuition [Insight] de 16 et n’est pas surpris. Par chance, ce dernier à eux une initiative suppérieure au chef des contrebandiers et décide de désarmer le contrebandier avant qu’il n’attaque son camarade. Ce qui pourrait, même, mettre fin au combat avant même qu’il ne commence vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.