D&D5 : Comment utiliser l’Intimidation

L’intimidation est une compétence qui est utilisée pour modifier le comportement des autres par la menace et la violence. Par contre, un jet raté peut avoir des conséquences graves.

Le jet opposé

La majorité des MJs vont opposer le jet d’intimidation avec un jet de sauvegarde de sagesse. Par contre, je crois qu’il est possible de faire plus narratif. Bien sûr, la sagesse est probablement la meilleure habileté à utiliser puisqu’elle représente, entre autres, le contrôle de soi-même. Cependant, vous pouvez vous demander comment le PNJ ou demander à votre joueur comment leur personnage réagit face à cette intimidation. Après que la décision soit prise, utiliser la compétence la plus appropriée contre l’agression psychologique, mais en utilisant la sagesse. Voici quelques exemples :

  • Sagesse (Dressage [Animal Handling]) peut être utilisée pour résister à l’intimidation d’un animal si le personnage utilise ses compétences et connaissances qu’il a avec les animaux en général. Une réussite pourrait permettre de comprendre le comportement de l’animal et donc de réagir en toues connaissances de cause.
  • Sagesse (Intimidation) pourrait être utilisée si par exemple le personnage veut faire une contre-intimidation. Je crois que c’est le genre de situation qui est plutôt classique entre deux brutes qui veulent se dominer l’une l’autre.
  • Sagesse (Persuasion) est la compétence à utiliser si vous avez un personnage plutôt calme qui tente de tout simplement convaincre l’intimidateur que son atitude est inutile.
  • Sagesse (Religion) est encore un classique de la littérature et du cinéma. La foi d’un croyant pourrait être une façon de résister à de l’intimidation en étant persuadé que rien de mal pourrait lui arriver.
  • Sagesse (Représentation [Performance]) est surement ce que j’ai le plus souvent vu dans la vraie vie. Quelqu’un essaie d’intimider une autre personne et cette dernière se moque de l’intimidateur pour le rendre ridicule face au autre.

Durant un combat

C’est probablement la question la plus fréquante que je voie et ce qui provoque souvent des situations non réalistes. Il faut comprendre quelque chose au terme « non réaliste » dans les jeux de rôle. Les règles doivent apporter du plaisir dans le jeu et non du réalisme même s’il est possible d’avoir les deux. Par contre, le comportement des personnages (PJs ou PNJs) doivent toujours être réaliste selon les circonstances.

Donc, utiliser une action pour faire le jet d’intimidation pour ne pas rendre cette action trop forte, mais c’est ce qui suit qui devrait être le plus intéressant pour vous. Il n’y a pas d’effet ou de conséquence précise suite à une intimidation. Changer simplement l’objectif ou l’attitude du personnage selon ce que vous croyez approprier pour lui et selon l’objectif de l’intimidateur.

Est-ce que l’objectif de l’intimidateur était de faire peur ou d’attirer les ennemies vers lui pour protéger ses alliés ? Est-ce que l’intimider à une attitude générale courageuse ou est-ce que c’est un gobelin, oups, je voulais dire un lâche ?

Un personnage courageu pourrait simplement reculer de 1,50m (5 ft.) et ne pas attaquer durant un tour, car il hésite à attaquer. Par contre, le lâche pourrait fuir le combat. Imaginer que vous êtes le réalisateur d’un film et imaginer la scène qui aurait le meilleur impacte sur votre publique.

Je parle ici de ma philosophie quand je masterise une partie de D&D. Donc, ceci est seulement une piste de réflexion que je partage avec vous. Ce n’est pas une règle, donc c’est à vous de voir ce que vous allez en faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.